Comment ouvrir un CBD shop en France ?


Ouvrir un CBD shop est un excellent moyen pour se faire assez de revenus. Cela s’explique par le nombre de consommateurs qui grandit année après année. Pour preuve, ce sont près de 20 milliards d’euros de CBD qui sont consommés chaque année en France. Ouvrir une boutique de vente de CBD requiert cependant quelques démarches et analyses. Focus

Les démarches légales

L’ouverture d’une boutique de CBD ne nécessite, pour le moment, qu’une inscription au Registre du Commerce et des Sociétés. Pour cela, la définition du statut de son entreprise s’avère nécessaire. Le SASU ou l’EURL sont les principaux statuts pour un entrepreneur unique. Le SARL et le SAS sont destinés aux entreprises ayant plusieurs promoteurs. Le choix d’un statut doit se faire après maintes réflexions et si possible avec l’aide de spécialistes. Autrement, sa boutique risque d’être confrontée plus tard à des difficultés d’ordre juridique.

L’ouverture d’un compte bancaire constitue également une autre étape primordiale. La plupart des banques classiques rejettent l’ouverture de compte pour les entreprises aux activités sensibles telles que la vente de CBD. Il est ainsi conseillé de se tourner vers les banques en ligne qui sont plus flexibles.

Le choix de l’emplacement et du local

Une autre étape primordiale concerne le choix de l’emplacement et du local. Il est recommandé d’opter pour un quartier peuplé et surtout pour une rue achalandée. Cela s’avère nécessaire pour la visibilité de sa boutique et pour l’accroissement de son chiffre d’affaires.

En ce qui concerne le local, il doit être assez spacieux pour contenir les produits ainsi que les clients. Nul besoin cependant de louer un local trop grand au risque de devoir payer un loyer conséquent. Un local de 20 à 40 m2 est largement suffisant pour un début. Il est aussi conseillé de signer un bail provisoire (de 06 mois environ) afin de s’assurer de la rentabilité de son projet.

Le financement

L’ouverture d’un magasin de vente de CBD coûte relativement cher. Elle nécessite environ :

  • 1000 euros pour les démarches légales ;
  • 2 500 à 3 000 euros pour l’aménagement intérieur ;
  • 1000 euros pour l’aménagement extérieur ;
  • 3 000 à 6 000 euros pour l’approvisionnement en produits et articles à vendre.

Au total, ouvrir un CBD shop revient à mobiliser 12 000 euros minimum sans compter les frais de loyer. Recourir à une franchise est ainsi l’option idéale en cas de budget limité. Devenir vendeur de CBD franchisé consiste à se mettre sous la tutelle d’un franchiseur, c’est-à-dire d’une grande entreprise spécialisée dans le domaine. Cela permet de bénéficier de 03 principaux avantages.

Lire aussi : Comment décortiquer les graines de chanvre ?

Une enveloppe financière

La plupart des franchiseurs participent au financement de l’ouverture de la boutique de leurs franchisés. Il peut s’agir d’une prise en charge partielle ou totale des frais d’ouverture. Les franchisés se chargent ensuite du remboursement au moment indiqué dans le contrat.

Un accompagnement juridique et des formations

Les franchisés bénéficient également d’un accompagnement juridique ainsi que de nombreuses formations (gestion, comptabilité, marketing, etc.) pour réussir leur projet. Certains franchiseurs mettent à la disposition de leurs franchisés des outils nécessaires à leur promotion (flyers, posters, cartes de fidélité, etc.).

Un approvisionnement rapide et sûr

Les franchiseurs se chargent enfin d’approvisionner leurs franchisés en produits et articles dérivés du CBD. Les franchisés n’ont donc aucun souci à se faire concernant leur approvisionnement et bénéficient d’une importante réduction.

Intégrer un réseau de franchisés se fait cependant sous certaines conditions. Il s’agit, en premier, du paiement des frais d’entrée qui varient entre 5 000 et 10 000 euros. Le franchisé s’engage ensuite à respecter les termes du contrat dont surtout la non-création d’un site internet. La plupart des franchiseurs se réservent en effet le droit d’être les seuls à détenir un site internet.

Le choix des produits de CBD à vendre

La dernière étape est celle du choix des produits à vendre au sein de sa boutique. Il est recommandé de disposer d’une large variété de produits dérivés du CBD (fleurs, huiles, produits cosmétiques, e-liquides, etc.). Cela permet d’accroître ses ventes, mais aussi de savoir sur quels produits se focaliser dans les mois à venir. Il est aussi nécessaire de s’assurer que ces produits sont de qualité et conformes aux normes en la matière.

Ouvrir un CBD shop nécessite, en somme, de nombreuses réflexions et démarches. Les plus importantes concernent le choix de l’emplacement et le financement. Si intégrer un réseau de franchisés permet de financer son projet, bien choisir son franchiseur s’avère nécessaire pour sa réussite.